FAQ

Comment préparer la sortie de la crise sanitaire du coronavirus covid19 ?


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/html/lafrenchcom/wp-content/themes/lafrenchcom2020/templates/article/content.php on line 27

Question :

« Votre métier, votre agence de communication de crise, en quelques mots ? Qu’a-t-elle de différente des autres agences de gestion de crise à Paris ? Comment préparer au mieux la sortie de crise sanitaire liée au coronavirus covid19 ? « 

Réponse :

Nous ne nous comparons pas à nos confrères par éthique. Nous ne nous sommes ni construits ni définis par rapport à eux. Nous ne commentons pas leur travail par déontologie professionnelle.

Notre métier de conseillers en communication de crise, c’est d’aider nos clients à se protéger des zones de turbulences qu’ils traversent régulièrement et pendant lesquels ils exigent une réactivité absolue. Face aux crises, aux scandales, aux bad buzz, à la diffamation, au dénigrement, aux réputations salies sur internet comme dans les médias traditionnels, nos clients n’ont guère le loisir d’attendre. Voilà pourquoi nous faisons du nettoyage de réputation sur Google pour les VIP.

Notre agence de communication de crise est installée à Paris. Elle a été fondée par Florian Silnicki. Depuis sa création à Paris en 2014, l’agence LaFrenchCom s’est assignée un positionnement précis : mettre le conseil en communication à forte valeur ajoutée au service des stratégies de gestion de crise des entreprises face à la multiplication des menaces médiatiques et numériques, mais aussi face à la judiciarisation du monde des affaires.

Cette approche de la gestion de crise colle à l’air du temps. Il y a une demande assez forte en communication de crise émanant des petites entreprises régionales comme des grands groupes internationalisés qui font face à des exigences croissantes de l’opinion publique et à une multiplication des difficultés à se faire entendre de leurs cibles.

Concernant la stratégie de sortie de crise après ce confinement lié au coronavirus covid19, nous observons chez nos clients qu’elle a essentiellement consisté à investir à contre-cycle. Dans les faits, nos clients sont nombreux à anticiper et préparer un retour à la croissance dans les pays où ils sont implantés.

Dès les premiers frémissements de la reprise de la croissance à l’issue de cette crise économique générée par la crise sanitaire, parce qu’ils ont bien géré la crise et bien communiqué, nos clients seront armés pour répondre efficacement à la demande de leurs clients.

Plusieurs de nos clients ont investi et recruté à un moment où la plupart des entreprises avaient tendance à faire le dos rond. N’était-ce pas un pari risqué ? Ce choix leur a finalement profité.

Tout choix stratégique de communication comporte évidemment une part de risque. Cela dit, les décisions de nos clients ne sont pas le fruit du hasard. Ils sont implantés mondialement et travaillent avec la plupart des grands groupes internationaux. Ils savent que décider de décommuniquer serait une terrible erreur stratégique qui entraverait durablement leur performance.

Chez LaFrenchCom, nous avons mis en place depuis des années des outils innovants d’analyse des crises et de formalisation de nos savoir faire dont une des finalités est d’historiser et de formaliser toutes les problématiques de communication sensible sur lesquelles nous avons travaillé. Ce dispositif numérique nous aide beaucoup à optimiser nos missions de gestion de crise et à anticiper l’évolution probable des crises médiatiques et digitales.

Nous avons accompagné nos clients tout au long de cette crise sanitaire. Nous sommes fiers de voir que nos clients ont pris de belles initiatives citoyennes et se sont engagés en fournissant par exemple des masques, du gel hydroalcoolique, des surblouses, etc aux soignants ou en s’engageant à maintenir la rémunération de l’ensemble de leurs collaborateurs sans recours au chômage partiel pour ne pas peser sur les comptes publics.

Je sais combien il n’est pas facile pour mes clients de faire acte de volontarisme quand les marchés traversent de profondes zones de turbulence et que les acteurs économiques, à tort ou à raison, sont polarisés par la réduction des coûts. 

Les zones de turbulences liées au crise sanitaire existent et existeront dans le futur. Elles font partie des cycles économiques et écologiques et chacun le sait bien. Mais précisément, notre métier c’est à la fois de protéger et d’aider nos clients à tirer profit des zones de turbulences qu’ils traversent régulièrement. C’est à ce niveau de la gestion de crise que la stratégie de communication de crise pure prend d’ailleurs toute sa dimension.

Même pendant la crise, nos grands clients doivent pouvoir décider et agir rapidement sur des options lourdes comme la création d’une filiale dans tel ou tel pays, la préparation d’une fusion-acquisition, la restructuration d’une direction support ou métier, et on pourrait multiplier les exemples. Le thème de la réduction des coûts, omniprésent dans les médias, correspond effectivement à une préoccupation réelle des entreprises dans la crise. Mais en même temps, leur visée stratégique s’étend bien au-delà. Encore une fois, les stratégies de croissance durable et rentable ne peuvent pas se limiter pas à des programmes de gestion optimisée des coûts pendant la crise.

Une entreprise qui choisit de solliciter LaFrenchCom comme agence de communication de crise à Paris le fait avec des objectifs précis en tête, que cette décision soit prise par les dirigeants, le comité exécutif, le conseil d’administration, les responsables de divisions ou de marchés. Indépendamment du niveau hiérarchique concerné, chacune de nos interventions est donc articulée autour des notions d’amélioration de la performance de la gestion des risques et de la communication de crise.

Selon les crises, nos missions de communication varient de trois semaines à… trois ans. C’est dire si nous déployons une approche à la fois globale et adaptée de la stratégie de la gestion de crise. Lorsque c’est nécessaire, nous accompagnons nos clients dans leur réflexion, notamment pour les aider à dégager les adjacences à exploiter pour contourner les effets les plus négatifs de la crise sur l’image de leur entreprise. Dans notre terminologie jargonneuse de conseiller en communication, les adjacences sont toutes les avenues de communication périphériques au coeur de métier de l’entreprise, par exemple les prises de participation, les accords de partenariats et autres politiques de diversification. Dans la gestion des risques, nous poussons nos clients à exploiter à fond leur ‘core business’ comme l’optimisation de leur organisation ou de leur gestion de la relation client, avant de se concentrer sur les ‘adjacences’ possibles. Sur ce point, les décideurs n’ont pas toujours le recul nécessaire.